Gestion des macrodéchets dans les baies lagunaires d'Abidjan

Réduire à la source la pollution macrodéchets

Bénéficiaire : Ministère de l'environnement et du développement durable
Equipe : SCE, S3D
Compétences mobilisées : Traitement des déchets, collecte des déchets en milieu aquatique, recyclage et valorisation des matières, hydraulique, hydrologie, hydrobiologie, hydromorphologie
Calendrier : 2019 - 2020

Missions SCE :

  • La conception d’un dispositif de collecte et de traitement des dechets solides (macrodéchets) arrivant dans les baies lagunaires d’Abidjan,
  • La conception d’un programme de sensibilisation et de mobilisation des parties prenantes concernées par ce type de pollution des baies lagunaires d’Abidjan.

Chaque jour, 200 tonnes de déchets solides se déversent dans l’ensemble des 8 baies lagunaires d’Abidjan. Ces déchets sont essentiellement composés de plastiques, qui affectent depuis plusieurs dizaines d’années la lagune Ebrié. Cette pollution est généralisée et va affecter les milieux pendant des centaines d’années. Cette problématique est mondiale, l’étude réalisée par le cabinet Mac Arthur a indiqué que d’ici à 2050, le poids de plastique dans les océans sera plus important que celui des poissons.

SCE, avec les représentants du Centre Ivoirien Anti Pollution (CIAPOL) a recherché auprès de la Direction Générale du Trésor du Ministère de l’Economie et des Finances Français, les financements pour la réalisation d’une étude sur la problématique des macro-déchets dans les baies lagunaires, dans le cadre du dispositif FASEP (Fond d’étude et d’Aide au Secteur Privé). Après divers accords dont celui du Ministère de la transition écologique, l’étude a démarré en février 2019 et s’achèvera en janvier 2020.

Elle vise, à travers la réalisation de cahiers des charges, à dimensionner un dispositif de collecte et de traitement des déchets solides (macrodéchets) arrivant dans les baies lagunaires d’Abidjan et définir un programme de sensibilisation des parties prenantes pour mobiliser l’ensemble de la population d’Abidjan. Sept mois se sont déjà écoulés, et le projet est en pleine ébullition !

Social wall