Quartier de la Chantrerie : un écocampus urbain à Nantes (44)

Conception et réalisation de la ZAC Chantrerie 1

Maître d’ouvrage : Nantes Métropole Aménagement
Equipe : SCE et ses Ateliers UP+
Calendrier : 2007 - en cours
Compétences mobilisées : architecte-urbaniste, paysagiste, écologue, ingénieur VRD

Missions SCE :
• Urbaniste-coordonnateur
• Reprise du plan guide
• Maîtrise d’œuvre urbaine
• Maîtrise d’œuvre des espaces publics
​​​​​​​• Expertise écologique


Le quartier de la Chantrerie se situe au nord de la ville de Nantes, en rive de l’Erdre.Créée en 1989, la ZAC de la Chantrerie, à vocation technopolitaine, est le point central du secteur nord-est d’Atlanpole.
D’une superficie de 65 Ha, elle a connu de profondes évolutions ces dernières années qui nécessitent aujourd’hui une actualisation de son plan guide d’aménagement.

De la zone d’activités/campus au quartier actif
L’arrivée récente du Chronobus C6 et les débuts du Hub Créatic ont donné une nouvelle impulsion à la ZAC et renforcé son attractivité au sein de la métropole. Aujourd’hui, de nouvelles opérations arrivent et en parallèle, plusieurs terrains importants font l’objet d’opérations de renouvellement. Si l’arrivée de nouveaux emplois peut être un moteur de renouvellement du quartier, y implanter de l’habitat et des équipements aussi.
L’objectif de densification affirmé prévoit 1250 logements et 160 000 m² de SDP* tertiaires et d’enseignement, soit 1600 résidents, 7400 salariés et 3800 étudiants. L’enjeu est alors de développer un quartier mixte dans un esprit d’écocampus urbain, où se tissent des relations étroites entre enseignement, laboratoire de recherche et entreprises, ainsi qu’entre étudiants, salariés et habitants.

Des espaces publics fédérateurs à hiérarchiser
Le projet prévoit également de restructurer le quartier autour d’espaces publics ou partagés, aujourd’hui très peu présents sur le site. L’Axe Bretagne, trait artificiel, constitue une figure de composition moderne et dont l’aménagement n’a jamais été finalisé. Il représente une forme d’espace collectif qui marque la centralité du quartier dont le rôle et la composition est à ré-interroger afin de le penser comme l’espace public majeur du quartier, qui structure et redistribue les fonctions et les déplacements doux.
Son aménagement est séquencé autour de plusieurs polarités (une place de quartier, un parc linéaire, une polarité secondaire au nord) afin de rééquilibrer les occupations.

Un cadre paysager d’exception à valoriser

La forme urbaine ouverte et éclatée de la Chantrerie, composée d’une constellation d’objets architecturaux, laisse une place importante au paysage, aux espaces libres, aux vues lointaines, à la proximité de l’Erdre et du parc de la Chantrerie. C’est à partir et autour de ces éléments de paysage que la recomposition de ce quartier est conçue. Au-delà de l’excellence paysagère du projet, une excellence environnementale s’impose : l’Erdre, les haies bocagères, les marais de Carquefou sont autant d’entités d’un système écologique à renforcer, améliorer, valoriser !

* Surface de plancher

 
 

Social wall